Note de ce sujet :
  • Moyenne : 1 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Thread Contributor: Kewenloth[Botanique] - La reproduction chez les végétaux
#1
- Modes de reproduction des végétaux -

[Image: 1565688601-stolon-1.jpg]

Il existe trois formes sexuées chez les plantes : Il y a des plantes monoïques, des plantes hermaphrodites et des plantes dioïques

- Les plantes hermaphrodites sont les plus nombreuses : elles ont des fleurs comprenant des organes simultanément ou alternativement mâles et femelles. Elles peuvent donc s'auto-polliniser. On parle aussi d’auto-fertilisation, c’est la capacité à assurer sa reproduction avec son propre pollen. Mais rien ne l'empêche de se reproduire avec des autres individus de son espèce, en reproduction croisée ou même avec d’autres fleurs sur le même plan.

- Les plantes monoïques sont très proches des plantes hermaphrodites. Elles sont également auto fertilisante, mais sur un individu, il y a plusieurs fleurs, certaines sont mâles, d’autres femelles. La reproduction est donc croisée entre ses différentes fleurs. 


- Les plantes dioïques possèdent des étamines pour les mâles et des pistils pour les femelles.
L’avantage des plantes dioïques sur les monoïques est que l’autofécondation est impossible, empêchant ainsi l’appauvrissement de l’espèce qui peut être plus fréquent chez les monoïques. La reproduction de ces plantes étant plus complexe, seulement 6% des végétaux sont dioïques, et 7% sont monoïques,

[Image: 1565688602-img861.jpg]

La pollinisation :

Les insectes pollinisateurs sont attirés par la couleur de la fleur (plus ou moins vive), par son odeur (plus ou moins suave, forte ou malodorante) ou par le sucre de son nectar destiné précisément à les attirer. Dès que les insectes se posent sur une fleur, ils se couvrent les pattes et le corps de pollen en se frottant aux étamines. Comme ils volent de fleurs en fleurs, lors de la visite d’autres sujets, quelques grains de pollen tomberont inévitablement sur le pistil, ce qui conduira à la fécondation.


L’ovulation :

La fécondation est en bonne voie mais le pollen étant tombé sur les stigmates, situés en haut du pistil, il va alors falloir qu’il atteigne l’ovaire placé à la base du pistil !
Le pollen va donc germer sur le stigmate et développer un tube pollinique qui va s’enfoncer dans le style jusqu’à l’ovaire pour atteindre les ovules : l’ovule devient une graine et le pistil se transforme en fruit tout autour (par exemple, les pépins de la pomme autour du fruit).
La production des graines pourra donc être récupérée pour que les graines soient semées, ou qu'elles se ressèment seules en tombant sur le sol ou en étant emmenées par le vent, la mer ou encore par les excréments d’animaux qui les auront mangées. Attention cependant, les graines issues de plantes hybrides ne donneront pas les mêmes traits que leurs parents.
[Image: 1566306610-signature-2.jpg]
Répondre
#2
Merci pour ce cours.
[Image: signacasatest.gif]

[Image: signacz.gif]

[Image: Signature-John.gif]

Un problème ? Une question ? Ajoutez moi sur steam ou sur discord :


[Image: 2_espFKpYSgXwDLZYR9MPx_vLknHLNynFsHXnokx...aF5BC3Sqvf]

[Image: zwWqFaQduroJiZbf2lck7wBKZZt-fOOhWVn5xR4M...b-B-tA-oSA]



[Image: redac.png]
[Image: graph.gif]
Répondre
#3
Merci professeur !
[Image: 1572454814-1568220866-aaron-curl.png]
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)